• BE_neige.jpg
  • BE_vue_aérienn_G_focant.jpg
  • BE_Vêpres_Pentecôte_2013.jpg
  • messe_grég_sept_2012_20.jpg
  • vestiges_église_gothique.jpg

    Derniers articles

    Messes festives pour l'été 2018

    Dimanche 1er juillet, l’excellent Chœur grégorien de l’église Notre-Dame du Sablon à Bruxelles viendra chanter la messe dominicale de 17h en la basilique Notre-Dame de Bonne-Espérance, à Estinnes. Il sera placé sous la direction d’Eric Trekels, avec Xavier Carlier aux orgues. Dimanche 29 juillet, la Chorale « Canticorum » de…

    Plus ...

    Messe télévisée du 16 juillet 2017

    Dans le cadre du 60e anniversaire de son titre de basilique mineure, l’abbaye de Bonne-Espérance a proposé une messe télévisée diffusée sur la RTBF et France 2 le dimanche 16 juillet 2017. La liturgie était semblable à celle proposée les 1er dimanches du mois, de mai à octobre, à savoir…

    Plus ...

    Calendrier

    Septembre 2018
    Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
    01
    02
    03
    04
    05
    06
    07
    08
    10
    11
    12
    13
    14
    15
    16
    17
    18
    19
    20
    21
    22
    23
    24
    25
    26
    27
    28
    29
    30

    Recherche

    Si le nom de l’abbaye « Notre-Dame de Bonne-Espérance » remonte à la fondation de celle-ci, la statue de Notre Dame date, selon les spécialistes, des années 1350.

    En pierre blanche, d’environ 110 cm de haut et de 54 cm de large à sa base, elle représente la Vierge Marie Reine, assise et couronnée, allaitant l’enfant Jésus tout nu qui s’agrippe de sa main droite à sa Mère et tient de sa main gauche son propre vêtement. Dès son origine, la statue fut peinte. La polychromie actuelle remonte à 1904 et est de style néo-gothique.

     

    Le symbolisme de cette représentation de la Vierge Marie et de l’Enfant Jésus est très riche :

    Il s’agit d’abord d’une scène maternelle toute simple et quotidienne, qui renvoie à ce qu’il y a de plus beau et de plus sacré dans notre humanité.

    On peut considérer que la Vierge Marie, en nous présentant le vêtement du Christ, nous invite à la charité à l’égard du prochain, que Jésus évoque lui-même dans l’Evangile : «Venez, les bénis de mon Père… car j’avais faim et vous m’avez nourri, j’étais nu et vous m’avez habillé… ce que vous avez fait au plus petit de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (cf. évangile selon St Matthieu, chapitre 25).

    Plus radicalement encore, nous pouvons considérer que le Christ enfant se dépouille déjà, comme il le fera sur la croix. En confiant son vêtement à sa mère, qui elle-même semble nous le présenter, le Christ semble nous adresser le message de l’apôtre Paul : « Tous, dans le Christ Jésus, vous êtes fils de Dieu par la foi. En effet, vous tous que le baptême a unis au Christ, vous avez revêtu le Christ ; 

    il n’y a plus ni juif ni grec, il n’y a plus ni esclave ni homme libre, il n’y a plus l’homme et la femme, car tous, vous ne faites plus qu’un dans le Christ Jésus. Et si vous appartenez au Christ, vous êtes de la descendance d’Abraham : vous êtes héritiers selon la promesse » (lettre aux Galates 3, 26-29). Et son invitation : « Maintenant, vous aussi, débarrassez-vous de tout cela : colère, emportement, méchanceté, insultes, propos grossiers sortis de votre bouche. Plus de mensonge entre vous : vous vous êtes débarrassés de l’homme ancien qui était en vous et de ses façons d’agir, et vous vous êtes revêtus de l’homme nouveau qui, pour se conformer à l’image de son Créateur, se renouvelle sans cesse en vue de la pleine connaissance (…) Puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes sanctifiés, aimés par lui, revêtez-vous de tendresse et de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur et de patience. Supportez-vous les uns les autres, et pardonnez-vous mutuellement si vous avez des reproches à vous faire. Le Seigneur vous a pardonné : faites de même. Par-dessus tout cela, ayez l’amour, qui est le lien le plus parfait. Et que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés, vous qui formez un seul corps. Vivez dans l’action de grâce ». (Lettre aux Colossiens, 3, 9…15).

    © 2018 Basilique Notre-Dame de Bonne-Espérance.

    SiteLock

    REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

    Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

    J'ai compris

    Free Joomla! template by L.THEME